Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Parents : d’où viennent les pleurs de bébé ?

Pour les jeunes parents, les cris du bébé sont très inquiétants. Durant les premiers mois de vie du nourrisson, papa et maman ne cessent de consulter les spécialistes pour essayer de connaitre les causes de ces cris incessants. Pour Allo Parents Bébé, les appels téléphoniques sont plus fréquents durant cette période.

Malgré les questions incessantes des parents, les spécialistes en pédiatrie ne sont pas encore arrivés à trouver des explications valables. Parmi eux, le docteur Gisèle Gremmo-Feger du CHU de Brest confirme « la plupart des pleurs excessifs n'ont aucune cause médicale identifiée. Faute d'explication, les pédiatres les attribuent souvent à une colique ou à un reflux gastro-½sophagien. En réalité, moins de 5 % des pleurs ont pour origine une vraie pathologie. ».

Cris des bébés : des recherches spécifiques

D’après les résultats des études pédiatriques, 10 à 30 % des nourrissons ont des problèmes de pleurs excessifs qui surviennent à partir de la deuxième semaine de vie. Vers ses 6e et 8e semaines, le bébé va jusqu’à pleurer 200 minutes par jour mais les cris commencent à s’estomper vers l’âge de 5 ans. Pour Philippe Grandsenne, pédiatre et auteur de l’ouvrage «Bébé, dis-moi qui tu es» paru aux éditions Marabout, « Ces cris correspondent à une phase normale du développement ». De son côté, le pédopsychiatre Stéphane Clerget assure que « Quand il vient au monde, le bébé humain est très immature et dépendant. Comme d'autres mammifères, il supporte très mal d'être seul. Or, il n'a que ce moyen pour exprimer son mal-être ».

Calmer bébé : des méthodes plus ou moins efficaces

Pour réussir à calmer le petit être, les parents ont essayé d’innombrables techniques. A part les bercements, les promenades en voitures ou en poussette et les balades dans toutes les pièces de la maison, des spécialistes ont développé des méthodes plus radicales. En 1990, le pédiatre américain Richard Ferber conseille aux parents de bébé de plus de 4 mois de le laisser pleurer dans son lit sans le prendre. Mais les spécialistes actuels comme Gremmo-Feger ne sont pas du même avis car « Le pleur est un signal, une sorte de sirène biologique, dont la principale fonction est d'attirer l'attention et de créer des liens d'attachement ».