Le guide de votre bien-être à domicile

Promenade de bébé

Actualités

Promenade en hiver : une poussette adaptée à la neige

Les exigences des conditions de voyage stoppent parfois les parents à faire la promenade de bébé. En hiver, bébé sort rarement. La neige rendant les routes difficilement accessibles par les poussettes normales et le froid qui est un risque pour la santé de bébé.

Cybex qui est une marque allemande a mis au point la Priam, une poussette spéciale hiver pour le plaisir des tout-petits. La poussette hiver Cybex Priam propose des skis à l’avant et des pneus neige à l’arrière. Grâce à cette technologie, les roues ne s’enfoncent plus dans la neige et la poussette ne se bloquent pas à chaque mètre parcouru. Le design est fidèle à ces prédécesseurs avec un châssis en aluminium, du similicuir, du tissu sergé de couleur sobre. Ce modèle de poussette offre un confort optimum au bébé et il séduit les parents grâce à son style rétro avec un brin design. Considérée comme étant la marque de poussette la plus sûre du marché, Priam reste pratique et élégant. La poussette est facilement pliage et son transport ne présente un peu d’encombrement car le confort et bien-être de l’enfant passe avant tout.

Toutefois, il est à rappeler que le mode de propulsion ne change pas bien que la technologie ait évolué, il faut toujours pousser et pousser.

Poussette : une application smartphone pour éviter les chaussées défoncées au Japon

Le Japon est bien le nid des nouvelles tendances en matière de technologie. Parmi les dernières découvertes, il y a le smartphone adapté aux poussettes pour éviter les trous ou les bosses sur votre parcours. Pousser une poussette sur un chemin accidenté est vraiment déplaisant aussi bien pour le parent que pour le bébé. C’est pour cette raison que le NTT, groupe de télécommunications japonais, a inventé une solution technique pour faciliter la promenade de bébé.

Grâce à un smartphone, le parent sera averti sur l’état de la route. « Attention à 15 mètre devant vous, l’état du trottoir est mauvais » avertit le smartphone. Cela incite le parent à changer de côté ou à ralentir le pas. Ces données sont possibles grâce à des capteurs installés sur les poussettes, les fauteuils roulants, les bicyclettes ou autres dispositif utilisant les trottoirs et les bas-côtés. Les données collectées par les capteurs de vibration sont ensuite transmises à un centre de traitement par le biais du smartphone de l’utilisateur.

L’objectif de cette technologie est de faciliter la conduite des engins empruntant les trottoirs et les bas-côtés. Pour les personnes en fauteuil roulant, ce sera un bon moyen d’éviter les chemins difficiles. Les coureurs et les piétons pourront aussi bénéficier de cette technologie pour éviter les risques de tomber ou autre. Grâce aux informations recueillies au fur et à mesure, la cartographie de l’état de rue de la ville pourra être plus précise. La cartographie pourra ensuite aider l’état à planifier des travaux pour les rues. Ces informations permettent également de connaitre la fréquentation des rues pour envisager l’ouverture d’une boutique ou autre. Même si cette technologie est encore dans sa phase d’essai, les concepteurs envisagent déjà une autre utilisation de cette technologie.

Amusement bébé : les robots aspirateurs ont la côte

Il y a différentes manières d’amuser bébé mais le plus important c’est de trouver le bon moyen qui convient vraiment à l’humeur de votre enfant. Pour les jeux par exemple, il n’est pas nécessaire d’acheter des gadgets de dernier cri pour assurer que bébé s’amuse bien, il y a des accessoires qui sont deux en un. C’est le cas du robot aspirateur par exemple. En effet, cet accessoire propose un siège pour bébé tout en assurant le nettoyage de votre sol.

Le robot aspirateur convient pour les bébés de moins de 3 ans. C’est un appareil automatique qui n’a pas besoin d’assistance. Vous pouvez mettre bébé sur le siège et laisser l’appareil se balader dans toute la pièce. Le robot aspirateur dispose de petites balayettes rotatives qui permettent d’aspirer les poussières dans les moindres recoins. Aujourd’hui, cet accessoire est devenu si prisé qu’il ne cesse d’être amélioré. Pour se déplacer, la machine fait une trajectoire en ligne droites et en spirales. Elle peut contourner les obstacles comme les escaliers ou les meubles. Et comme c’est un accessoire à la fois pratique et utile pour le petit, beaucoup l’a déjà adopté sans problème. Le seul problème c’est que cet appareil ne peut fonctionner que sur une surface plate donc pour les promenades dans la cour, il n’est pas recommandé. Pour cela, vous avez le choix entre les habituelles poussettes ou les calèches à tirer. Pour les parents qui ont beaucoup de chose à faire, le robot aspirateur peut être un véritable allié car vous vous passerez de la corvée de l’aspirateur et de l’amusement de bébé en même temps.

Sortie bébé hiver : comment le protéger du froid ?

La baisse de température n’est pas idéale pour les sorties de bébé. En hiver, il faut limiter les sorties surtout des nourrissons car ils sont très sensibles au froid. Même la Direction Générale de la Santé conseille de limiter au maximum les sorties avec bébé. Mais si la sortie s’avère être nécessaire, il faut prendre les bonnes précautions pour protéger bébé du froid.

Réduire les écarts de température
Trop d’écarts de température rendent bébé plus vulnérable au froid. En hiver, il faut maintenir une température de 18 à 19°C à la maison. C’est la température indiquée pour adapter bébé au froid. Tous les jours il faut au moins ouvrir les fenêtres une fois pour assainir l’air et éliminer les bactéries en particulier la chambre de bébé. Durant la nuit, une gigoteuse en fibres naturelles assure à bébé une nuit douce et sans souci.

Regarder la météo
Quand on est parent, il faut prendre l’habitude de vérifier la météo pour connaitre le temps qu’il fait avant de prévoir de sortir. Le meilleur moment pour sortir bébé en hiver est entre 11h et 16h quand le temps est clair. Si le temps est venteux et la température indique moins de 0°C, il faut vraiment éviter de sortir.

Couvrir bébé avec les bons vêtements et accessoires
Bébé doit être couvert de la tête au pied pour être bien protégé du froid. Les vêtements qui isolent le froid sont les plus adaptés. Certains accessoires ne doivent pas être délaissés non plus comme les bonnets, les chaussettes et les gants. Il y a également les babylegs pour les jambes et les chaussures fourrées pour les petits pieds.

Hydrater bébé
L’air sec et le froid contribuent au dessèchement de la peau de bébé. Pour que sa peau ne soit pas irritée, il faut lui donner à boire tout au long de la journée et même mettre des crèmes spéciales sur ses mains et son visage.

La solution de transport conseillée pour l’hiver
Une écharpe de portage fait profiter bébé de la chaleur corporelle de la mère. Toutefois, il est indiqué de bien couvrir bébé afin de ne pas l’exposer à des courants d’air. Il y a également les vêtements de portage qui sont des accessoires vraiment adaptés pour l’hiver.

Sortir avec bébé : les différentes façons de le porter

Dès son arrivée au monde, un bébé bien portant peut profiter de l’air frais et du soleil lors d’une promenade avec papa et maman. Pour vous aider à choisir entre la poussette, le landau ou le sac à dos pour bébé, voici quelques conseils indispensables pour sa santé et sa sécurité.

La méthode kangourou

Inspirée des femmes africaines qui portent leur enfant sur le ventre avec l’aide d’un foulard, cette technique permet de rappeler à votre enfant son séjour in-utéro en position f½tale. Pour les bébés de moins de 6 mois, nous vous proposons donc les porte-bébés ventraux avec bretelles réglables. Pour éviter les risques de suffocation, veillez à toujours éviter le contact du nez du nourrisson avec vos vêtements.

L’écharpe porte-bébé

Technique en vogue, le porte bébé latéral est pratique pour ceux qui rêvent de porter leur bébé sur le côté (sur les hanches), sur le ventre ou dans le dos dès qu’ils auront 9 mois. Dans les magasins spécialisés en puériculture, les vendeurs ont été formés pour vous aider à vous habituer à l’utilisation de ce porte-bébé sans risques de voies respiratoires comprimées ou malaises du bébé.

Le sac à dos pour bébé

A compter de 6 mois, vous pouvez partir en randonnée, faire des courses en ville ou se balader avec un sac à dos pour bébé. Avec ce porte-bébé dorsal, vos dos se font face pour permettre au petit-être de profiter du paysage et le système de bouton-pression permet de modifier la taille du sac à dos au fur et à mesure que bébé grandit.

Bébé à la plage : gros plan sur les maillots anti-UV

Les vacances d’été sont là et bébé fait enfin partie du voyage. Mais pour éviter les méfaits du soleil sur sa peau fragile et lutter contre la déshydratation caractéristique des journées caniculaires, il vaut mieux redoubler de vigilance et s’armer de toutes les précautions nécessaires pour stopper les attaques des rayons ultra-violets sur le tout-petit.

Les crèmes solaires

Tout comme pour les grands, les bébés ont besoin de filtre solaire lors des journées de plage ou des promenades à la campagne. Avant de choisir une marque de crème solaire protectrice, renseignez vous auprès des pharmaciens ou des pédiatres pour vous conseiller l’indice favorable pour bien protéger une peau très fragile. Enfin, faites tout pour que bébé soit constamment à l’ombre lorsque le soleil sera à son zénith, soit entre 12 et 16 heures de l’après-midi.

Les maillots anti-UV

C’est prouvé, les bébés adorent l’eau et vous ne pouvez pas lui priver de l’expérience du tout premier contact avec les vagues. Mais pour limiter les risques d’insolation, choisissez des combinaisons anti-UV aux tailles, motifs et styles adaptés à chaque enfant. Pour simplifier la vie des parents, les marques rivalisent d’imagination pour proposer différents modèles conçus suivant la norme européenne EN 13758-2 pour une protection maximale (UPF 50 +, supérieure à 98 %) anti UVA et UVB : combi une pièce pour les nourrissons afin que le vêtement reste toujours en place tout en évitant que les herbes et les sables ne s’incrustent à l’intérieur et irriter la peau du bébé. Ici, il est important de trouver la taille exacte pour que l’enfant puise bouger avec aise sans provoquer des sensations de gêne au niveau du coude, de l’aine et des aisselles.

Il existe également des combinaisons totales avec manches longues et qui couvrent les pieds pour diminuer l’utilisation de la crème solaire. Et pour les plus grands qui adorent jouer avec l’eau et le sable, optez pour les modèles à manches courtes et shorty.

Le nécessaire pour le voyage de bébé

Les vacances arrivent et il vaut mieux revoir la liste des indispensables pour le séjour avec bébé. Que ce soit pour la plage ou la montagne, le tout-petit a besoin de quelques nécessaires pour son bien-être.

Le trajet

Lorsque vous serez sur la route, dans les airs ou en mer, n’oubliez jamais d’utiliser un sac isotherme pour conserver au frais les aliments de bébé (lait, biberons d’eau). Bien entendu, vous aurez besoin d’un chauffe-biberon, d’un tapis à langer nomade pour les changes, d’un porte bébé au lieu de la poussette pour faciliter les promenades. Pour veiller à son confort, n’oubliez pas d’apporter sa petite couverture, son doudou, ses jouets, des vêtements de rechange, un chapeau et des lunettes de soleil.

Le séjour

Une fois arrivés à destination, n’oubliez jamais d’emporter une trousse de toilette, une crème solaire spécial bébé, plusieurs vêtements de change pour prévenir les caprices de la météo : gigoteuse peu épaisse, bodies et débardeurs à manches courtes, bodies à manches longues, brumisateur pour les sorties en plein soleil et petite piscine gonflable pour servir de point d’eau dans le jardin ou la plage ainsi qu’un tapis pour les heures ludiques et les siestes.

Autres conseils

En rappel, le rayonnement solaire attaque toujours même si votre enfant est placé à l’ombre. Pour stopper les UV, utilisez un chapeau à larges bords ou une casquette avec visière. Enfin, oubliez le transat bébé lors des chaudes journées d’été pour ne pas risquer de hausser la température corporelle de l’enfant et utilisez une ombrelle ou un lit parapluie.

Gros plan sur la « poussette citadine »

A la fois maniable et pratique, la poussette « canne » facilite les promenades de bébé lors des journées ensoleillées. Dans les villes urbaines où il commence à manquer de places, les marques telles Quinny, MacLaren, MaxiCosi, Prémaman ou Babideal proposent une solution légère et efficace.

Pour les jeunes parents

Pour présenter la Quinny Yezz, Laurent Coenen, Marketing Correspondant de la maque précise que cette poussette hypercompacte est une nouvelle solution de mobilité pour les parents obligés de se déplacer en ville. En effet, il suffit de replier la poussette pour pouvoir la porter sur les épaules ou la ranger dans les transports publics. Comparé à une poussette canne traditionnelle, le Yezz est surtout un buggy citadin.

Les avantages

La poussette citadine compacte est facile à manier, légère et dotée de roulettes de rollers. En glissant sur le sol, sa taille facilite les passages dans les rayons des magasins et les marchés.

La toile détachable de la poussette est lavable à l’eau, ce qui facilite vraiment les tâches ménagères des mamans de petits gourmands.

Une fois pliée, elle ne nécessite qu’un minimum de place de rangement dans le coffre de la voiture et sa légèreté autorise un port sur le dos.

Pour un résultat design, la Quiny a bénéficié de nouvelles toiles dessinées par l’artiste Kenson.

Les inconvénients

Impossible de mettre l’enfant en position couchée en fin de journée de promenade ou lors des trajets en bus. Même s’il s’endort facilement, il y a des risques pour la colonne vertébrale du bébé.

La barre de maintien de la poussette se heurte souvent aux tibias de l’enfant lors des montées de trottoir.

Enfin, le dispositif aurait pu contenir une poche étanche pour ranger les affaires du petit.

Balades en voiture : renforcer la sécurité du siège auto de bébé

Lors des promenades en voiture, la sécurité des enfants en bas âge dépend de la sureté des sièges auto. Mais dans 30% des accidents impliquant des décès d’enfant, les sièges auto n’ont pas été attachés convenablement. D’après les données de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la majorité de ces accidents se déroule à proximité du domicile et plus de la moitié dans des zones de 50 km/h. Toujours d’après les statistiques, le Québec enregistre chaque année 1150 cas de blessure ou de décès d’enfants de moins de 9 ans à cause des accidents de la circulation. Un cas alarmant qui peut très bien être évité si le siège auto est utilisé suivant les règles. Selon les résultats des tests, un bon siège d’auto diminue jusqu’à 70% les probabilités de mort et de blessures graves sur la route.

Des formations sur l’utilisation du siège auto

Pour lutter contre cette fatalité, l’agent de la Sûreté du Québec Maria-Chapdedlaine, Jérôme Beaulieu organise des journées de vérification des sièges d’auto dans les stationnements des magasins. Ces séances de formations permettent aux parents de réapprendre à installer correctement et sécuriser les sièges d’auto. Selon ce responsable, ces interventions portent déjà leurs fruits parce que neuf québécois sur dix ont enfin le réflexe de boucler leur ceinture de sécurité et à vérifier l’installation des sièges pour enfants.

Malgré ces résultats, il y a encore des efforts à faire parce que les blessures en cas d’impact sont causées par les sièges mal attachés et serrés. Par ailleurs, les familles ont désormais deux véhicules et ils sont souvent obligés de déplacer les sièges entre les deux voitures lors des déplacements. Heureusement, les voitures et les sièges d’auto pour enfants sont dotés d’un système d’ancrage universel (SAU) depuis septembre 2002. Et pour les modèles qui datent d’avant cette période, il faut fixer le siège auto avec la ceinture de sécurité de la voiture. Enfin, il faut rappeler que le siège auto a une date d’expiration.

Les cafés poussettes pour des sorties en famille

Inspirés des cafés normaux, les cafés poussettes sont des lieux dédiés aux enfants et aux parents qui adorent parler des exploits de leurs « petites merveilles ». Depuis quelques années, ces lieux de vie insolites fleurissent dans toute la France pour satisfaire les parents en quête d’endroits de rêve pour la promenade de bébé.

Un même centre d’intérêt

Dès leurs plus jeunes âges, les enfants sont invités à fréquenter les cafés poussettes en compagnie de leurs parents. Les inventeurs du concept visent également les femmes enceintes qui veulent avoir un avant-goût de la vie avec bébé, les papas et les mamans qui n’ont plus beaucoup d’occasion de partager des moments conviviaux entre familles, les grands-parents, les copines qui rêvent de partager leurs expériences sur les enfants et les parents en quête d’échanges au sein d’un groupe.

Un service adapté aux besoins des tous petits

Comme dans les cafés pour adultes, les versions pour enfants sont adaptés à la clientèle cible : mobilier et sanitaire pour enfants, décor coloré, collations à volonté, chauffe-biberons, chaises hautes, espaces allaitement, lieu pour le change, garages à poussettes, petits pots pour bébés et couches à l’unité.

Des projets associatifs

Dans les quartiers, les cafés des enfants sont issus de projets associatifs qui luttent pour permettre aux petits citadins d’avoir accès à des activités ludiques accessibles :

ateliers pour enfants, parents et grands-parents

spectacles

lecture de contes

séances de massage

ateliers de cuisine

organisation d’anniversaire à thème

boutiques pour enfants

salon de coiffure

dépôt-vente de livres

Le respect de l’environnement

Pour sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge, ces structures associatives suivent une démarche de développement durable et d’économie solidaire en utilisant des produits éthiques, bio, frais, locaux, de saison et originaires du commerce équitable.

Un voyage sans encombre avec bébé

Les vacances d’été seront bientôt là et vous prévoyez d’emmener bébé pour la première fois vers les destinations de vos rêves. Si vous n’avez aucun problème au niveau de la préparation des bagages, vous redoutez tout de même les réactions de l’enfant durant les longues heures de vol. Pour vous aider, voici un guide sur les techniques qui faciliteront cette promenade dans les nuages.

Avant le vol, renseignez-vous auprès des agences concernant les conditions d’un voyage avec un bébé. Selon les règles en vigueur, un enfant de moins de deux ans peut voyager sur les genoux de ses parents mais il faut tout de même signaler sa présence dès la réservation. Pour les vols long courrier, il existe des berceaux pour bébé et il est également envisageable de voyager avec une poussette. Enfin, les conditions diffèrent selon les compagnies mais il vaut mieux avoir tous les renseignements nécessaires sur le sujet.

Dès la phase d’organisation du voyage, prévoyez les temps d’attentes (avant vol, escale, après vol) en faisant le plein de nourritures (biberons préparés) et de tout le nécessaire pour le change. Et en tant que passager avec enfants en bas âge, vous pouvez avoir accès à des embarquements prioritaires pour vous aider à mieux s’installer tout en se renseignant auprès du personnel de bord.

Une fois dans l’avion, veillez à préserver les oreilles du bébé du bouchage caractéristique du décollage et de l’atterrissage. Il suffit de lui donner la tétine, le biberon ou le sein pour le faire déglutir. Et durant toute la durée du vol, prévoyez des instants de divertissement avec ses objets préférés (doudou, livres, jouets insonores) et des vues dans le ciel et les nuages. Enfin, n’oubliez pas de le faire boire pour éviter la déshydratation à cause de l’air sec de la cabine.

Des études pour décrypter les pleurs de bébé

Face aux crises de larmes de bébé, les jeunes parents sont souvent pris au dépourvu et frôlent la panique avant de décider l’aller promener le petit-être dans l’espoir de le faire calmer. Pour les aider, une recherche espagnole parue dans la revue « Spanish Journal of Psychology » a réussi à décoder ces pleurs grâce aux mimiques faciales des enfants. Réalisée sur une vingtaine de bébés âgés de 3 à 18 mois, cette expérience a permis de délimiter les rythmes de plusieurs types de pleurs ainsi qu’une activité particulière des yeux qui diffère selon les causes de pleurs. Parmi les résultats de l’analyse, nous avons relevé pour vous :

Les yeux mi-clos fixant le vide qui prouvent la colère.

Les yeux grands ouverts et les pleurs qui montent graduellement signifiant la peur.

Les yeux fermés et les pleurs qui commencent très forts et tout de suite pour communiquer la douleur.

En tant que directeur de la recherche, le docteur Choliz explique de façon générale que les pleurs sont les principaux moyens de communication des bébés et ils s’en servent souvent pour démontrer les émotions négatives.

Comme le docteur Choliz, d’autres spécialistes ont déjà essayé d’interpréter les pleurs de bébé. Parmi eux, le professeur Rufo rapporte un cri de faim se traduisant par un son strident, une inspiration, un court sifflet et un moment de silence ; un cri de colère jouant avec des timbres vocaux très aigus insupportables ; le cri de doleur qui se compose d’un premier cri, d’un silence, d’une inspiration et d’un ensemble de cris expiratoires. Enfin, le cri de plaisir est un cri de joie assez fort qui est facilement reconnaissable par la mère.

Sieste à l’extérieur : les bienfaits et les risques du froid

En Finlande, beaucoup de parents laissent leurs enfants dormir dehors en plein air. Cette pratique a été avantagée avec les découvertes d’Arvo Ylppö sur les bienfaits d’une sieste à l’extérieur. Pourtant la Finlande est un pays où il fait froid presque tout au long de l’année. Les risques liés à l’exposition au froid sont nombreux en pratiquant cette méthode. Le neuropédiatre du CHR de la Citadelle à Liège, Jean-Marie Dubru déconseille cette méthode durant la saison froide.

Les conditions thermiques sont à étudier

Selon les études d’Arvo Ylppö, une température fraiche maintient les enfants en bonne santé. Une sieste à l’extérieur permet à l’organisme de l’enfant de respirer un air de meilleure qualité et de profiter d’un sommeil réparateur. Les résultats de l’étude ont même convaincu plusieurs crèches du pays à adopter la sieste à l’extérieur dans leur programme. Toutefois, cette méthode est dangereuse selon Jean-Marie Dubru car l’exposition au froid est néfaste pour la santé et que même si cette pratique est répandue dans les pays nordiques, elle la déconseille fortement en France. En effet, les conditions thermiques d’un pays à un autre sont différentes. Les pays nordiques sont plus habitués au froid. Les vêtements mis en vente dans les boutiques sont spécialement conçus pour la basse température, ce qui fait que les bébés sont plus protégés même s’ils sont exposés à la température extérieure. D’ailleurs l’exposition au froid peut entrainer des problèmes de respiration et du rythme cardiaque, des rhinites et des bronchiolites.

Malgré tout si la sieste à l’extérieur vous tente, il faut prendre des précautions. On parle bien de sieste pas de sommeil la nuit. Il faut privilégier les vêtements en laine sans oublier de couvrir toutes les parties du corps sauf le visage et vérifier la température de bébé avant et après pour connaitre s’il supporte bien la température. Cette pratique est fortement déconseillée pour les anciens prématurés, les bébés malades et les bébés ayant un faible poids. La prudence est de mise quand on expose bébé au froid.

Vacances : voyager avec bébé

La relâche est une belle occasion pour fuir l’hiver et s’offrir un séjour ensoleillé inoubliable. Avant de partir à l’aventure, il existe quelques points essentiels à respecter pour rendre agréable cette promenade avec bébé.

La vaccination préventive

Quelques mois avant le départ sous les cocotiers, il vaut mieux se renseigner auprès des cliniques spécialisées concernant la vaccination. Pour un bébé âgé de moins de 6 mois, Nancy Lyons, infirmière-chef à la Clinique santé-voyage de la Fondation du CHUM confirme qu’il est possible d’avancer les vaccins indispensables. Pour les destinations soleil, cela concerne l’hépatite B qui va être injecté en trois doses à partir de 2 mois. Si un voyage est prévu, il est possible de débuter la vaccination à la naissance. Chez les enfants de plus de 6 mois, il y a l’hépatite A. Pour les enfants de 2 ans et plus, le Dukoral est utile pour prévenir la diarrhée du voyageur. D’après Nancy Lyons, ce vaccin n’est efficace qu’à 30% mais il est très utile chez les enfants qui ont tendance à faire de la diarrhée. Puisqu’il s’agit d’une boisson pétillante au goût sucré et salé, il est souvent difficile de la faire avaler à des enfants en bas âge.

Des gestes indispensables

Une fois arrivés à destination, il faut veiller à ce que les enfants ne boivent des boissons issues de bouteilles scellées, mangent des repas bien cuits et des fruits que vous avez pelé vous-même. Les parents doivent aussi avoir une petite trousse santé qui contiendra un thermomètre, une crème hydratante, de l’acétaminophène ou ibuprofène, de la crème pour piqûres d’insectes, une crème antibiotique, une crème solaire, un chasse-moustiques, un remède contre le mal des transports, des sels de réhydratation, des lingettes humides, un désinfectant et des pansements.

Promenade de bébé : le choix du siège d’auto

D’après les données de la Société d’assurance automobile du Québec, un enfant sur deux n’est pas en sécurité sur son siège d’auto et cela se complique encore avec les gros habits de neige qui ont un effet sur le harnais. La force d’un impact comprime le tissu tandis que le bébé risque d’être éjecté du véhiculer si les sangles ne sont pas bien serrées. En tant que conseillère à la division de la sécurité routière au Service de police de la Ville de Montréal, Julie Boisvert suggère un ajustement du siège car il n’y a pas d’espace entre le corps et les sangles lorsque le manteau d’hiver est comprimé.

Un nid d’ange

Utilisé pour recouvrir tout le siège et les sangles, le nid d’ange est efficace mais cet accessoire doit être posé par un professionnel qui fera tout pour éviter tout risque de déviation du harnais et provoquer du mou ainsi qu’une hausse de la compressibilité des matériaux.

Une sécurité optimisée

Pour plus d’efficacité, il faut veiller à suivre à la lettre les directives d’utilisation du siège d’auto. En effet, une fois que la pince de poitrine est installée au niveau des aisselles, l’enfant ne peut plus bouger même s’il est secoué. Par ailleurs, il existe des modèles adaptés à chaque poids et taille de l’enfant. En guise d’exemple, les bébés de moins de 10 kg seront installés face vers l’arrière, au centre de la banquette arrière. Pour les véhicules qui ne permettent pas cette installation, il est tout à fait possible d’installer un siège d’auto pour les moins de 12 ans à l’avant mais il faut juste veiller à désactiver le coussin gonflable du côté passager.

Hiver : promener bébé en toute sécurité

Les nourrissons figurent parmi les personnes les plus vulnérables aux températures négatives. En effet, leur système de régulation thermique est encore immature et leur organisme ne parvient pas à maintenir une température constante. C’est ce qui amène le tout petit à s’adapter à la température extérieure et devenir favorable à l’hypothermie. Il faut donc redoubler de vigilance chez les enfants de moins de 12 mois qui ne marchent pas encore et n’arrivent pas à réchauffer leur corps avec des mouvements. De plus, le système immunitaire des nouveau-nés est encore fragile et le fait de les sortir en hiver les exposent à de graves infections ORL. Pour aider les parents à mieux gérer la situation, voici quelques conseils de Sylviane Deymié, chef du service puériculture du magazine Parents.

Bien choisir les vêtements

Même en période hivernale, les petites promenades font du bien aux bébés. Pour éviter tout risque d’hypothermie, il faut éviter de sortir s’il y a du brouillard et quand la météo le permet, il faut respecter quelques règles vestimentaires de base avant de mettre le nez dehors : couvrir la tête et les oreilles du bébé avec une cagoule qui arrive jusqu’au cou car les élastiques des bonnets gênent le tout petit, toujours vérifier que les moufles et les chaussons sont bien en place, opter pour des combinaisons tout en un qui garantissent une protection de la tête au pieds, adopter la technique de l’oignon qui consiste à superposer plusieurs couches de vêtements (body en coton à manches longues, brassière ou pull en laine à manche longue, collant, chaussons chauds et combinaison).

Un bon équipement

Pour les bébés âgés de moins de 2-3 mois, il faut éviter le porte-bébé ventral ou l’écharpe de portage qui comprime les jambes de l’enfant et les refroidit. Il vaut mieux opter pour une nacelle avec capote et couverture polaire nettement plus confortable ou une poussette avec housse imperméable. Enfin, il faut toujours hydrater le bébé et éviter les éventuelles transpirations ou hypothermie.

Parents : un lit pop-up pour faciliter les voyages avec bébé

Malgré leur difficulté de manipulation, les lits parapluies ont toujours accompagné les familles dans les voyages avec bébé. Pour aider les jeunes parents qui n’en peuvent plus dans le déplacement de ce modèle encombrant et lourd, des nouveaux modèles de lits pop-up très légers et capables de se plier sur eux-mêmes.

Le Magic Bed à la rescousse

Riches de leurs expériences dans les promenades avec les enfants, Jérôme Tricault et Emmanuel Sordoillet ont eu l’idée de créer un lit pop-up facile à transporter dans le coffre de la voiture qui doit aussi contenir les poussettes et les bagages. Commercialisé depuis avril 2012, le Magic Bed a conquis les jeunes parents : dépliage facile, poids plus léger (3 kilos contre 12 kg pour le lit parapluie), moins d’encombrement.

Une innovation brevetée et homologuée

D’après les normes européennes et américaines, il a fallu trois années aux deux créateurs pour obtenir un brevet et une homologation de leurs tous premiers prototypes. D’après Emmanuel Sordoillet, grâce à son système de dépliage, le Magic Bed est le seul et unique lit « pop-up » au monde qui répond aux normes du lit parapluie. Multibreveté, il concorde avec le système normatif de 27 pays.

Elaboré en Chine, le modèle est disponible dans toutes les boutiques de puéricultures françaises et dans dix autre pays à travers le monde. Pour une meilleure qualité de service, le produit n’est distribué que par un seul responsable dans ces onze pays.

Le manque de place comme source d’inspiration

Avec leurs familles nombreuses, les deux entrepreneurs travaillent déjà sur un autre projet révolutionnaire dans le monde de la puériculture. Il s’agit de « Lillypop », la plus petite poussette du marché qui sera disponible d’ici un an.

Vacance de la Toussaint : des sorties culturelles à Paris

Les vacances sont l’occasion de programmer des sorties en famille qui profiteront autant aux enfants qu’aux parents. A Paris, il existe une multitude de choix entre les spectacles, les théâtres, les marionnettes et les cirques.

Peter Pan

Il s’agit d’un spectacle musical de Guy Grimberg inspiré du roman de James Matthew Barrie. Dans cette nouvelle adaptation, quinze comédiens glissent dans les airs pour faire revivre les aventures tumultueuses de Peter Pan, de la Fée Clochette et du Capitaine Crochet au Bobino, 20, rue de la Gaîté, XIVe.

Théâtre d’objet

Pour les tout-petits, l’Atelier-théâtre de Montmartre du 7, rue Coustou, XVIIIe présente Luna, ses comptines et ses rêves, un théâtre d’objet créé par Maritoni Reyes, de l'association Lilliput. Les enfants seront émerveillés par les gestes et les chansons de deux marionnettistes.

Le Médecin malgré lui de Molière

La compagnie Les Pitres Rouges présente une version rock déjantée de ce classique français. Mis en scène par Brice Borg, Le Médecin malgré lui de Molière prend un coup de jeunesse à L'Aktéon théâtre, 11, rue du Général-Blaise, IIe.

Rire en anglais

Au Théâtre du Marais, 37, rue Volta, IIIe, la compagnie Koalako, spécialiste des spectacles éducatifs présente Jackie and the Giant.

Jouer avec les mots

Dans Prince de Motordu, les comédiens mettent en scène les malheurs d’un prince qui a « pâle au ventre » et qui met une « rose de chambre » avant d’aller dormir. Destiné aux enfants de 6 ans et plus, ce spectacle est visible aux Bouffes Parisiens, 14, rue Monsigny, IIe.

Aller au cirque

Enfin, la haute saison du cirque est lancée avec Eclat, le nouvel opus de la famille Bouglione qui mise sur le burlesque avec ses clowns en tête d’affiche, ses numéros animaliers (tigres, teckels), ses magies, ses jongleries, ses cavaleries, son hula hoop et divers autres numéros d'équilibristes. A partir de 2 ans au Cirque d'Hiver, 110, rue Amelot, XIe.

Grenoble : des programmes pour bébés dans les bibliothèques

Depuis sa création en 2000, l’opération « un livre, un bébé » propose un programme inédit chaque année. Pour 2012, les petits Grenoblois qui ont vu le jour cette année ou qui seront là en 2013 disposent d’un « pack de bébé lecteur » contenant un abonnement au réseau des bibliothèques de Grenoble, un guide et un livre. Pour cette nouvelle édition, le livre est un ouvrage inédit intitulé Concerto pour deux marmottes et plein d'enfants. Il a été spécialement créé pour l’occasion par l'illustrateur Edouard Manceau et la photographe Elise Ortiou Campion.

Une bonne méthode d’initiation

Il existe une méthode pour initier bébé à l’amour de la lecture. Bibliothécaire spécialisée en littérature jeunesse et coordonnatrice de l'opération, Kathy Feinstein apporte quelques précisions : « C'est très simple, il suffit de prendre l'enfant dans ses bras et de lui lire un livre qu'on aime, tranquillement, sans s'inquiéter des mots compliqués, d'une page froissée ou d'un petit cri. Si l'on continue à lire, l'enfant continue le plus souvent à écouter. Jusqu'à 5 ans, il peut être attentif au moins 20 minutes. Et il a bon goût : il aime les belles histoires, les livres bien illustrés ».

Pour les jeunes parents qui redoutent encore l’expérience, Kathy Feinstein mise sur la confiance car même si la lecture pour bébés n’aura pas plus tard d’impact majeur sur son choix de carrière, elle les aide à ouvrir la porte d’une passion : la lecture de livre. Pour 2011, 4 000 enfants de moins de 6 ans figuraient sur la liste de la bibliothèque municipale.

Un mois des petits lecteurs

Tout le mois d’octobre, les p’tits lecteurs de moins de 6 ans seront gâtés avec les 43 animations programmées, les expositions de livres en forme de nuage ou… de crotte et les ateliers de gravure ou lecture promenade.

Parents : d’où viennent les pleurs de bébé ?

Pour les jeunes parents, les cris du bébé sont très inquiétants. Durant les premiers mois de vie du nourrisson, papa et maman ne cessent de consulter les spécialistes pour essayer de connaitre les causes de ces cris incessants. Pour Allo Parents Bébé, les appels téléphoniques sont plus fréquents durant cette période.

Malgré les questions incessantes des parents, les spécialistes en pédiatrie ne sont pas encore arrivés à trouver des explications valables. Parmi eux, le docteur Gisèle Gremmo-Feger du CHU de Brest confirme « la plupart des pleurs excessifs n'ont aucune cause médicale identifiée. Faute d'explication, les pédiatres les attribuent souvent à une colique ou à un reflux gastro-½sophagien. En réalité, moins de 5 % des pleurs ont pour origine une vraie pathologie. ».

Cris des bébés : des recherches spécifiques

D’après les résultats des études pédiatriques, 10 à 30 % des nourrissons ont des problèmes de pleurs excessifs qui surviennent à partir de la deuxième semaine de vie. Vers ses 6e et 8e semaines, le bébé va jusqu’à pleurer 200 minutes par jour mais les cris commencent à s’estomper vers l’âge de 5 ans. Pour Philippe Grandsenne, pédiatre et auteur de l’ouvrage «Bébé, dis-moi qui tu es» paru aux éditions Marabout, « Ces cris correspondent à une phase normale du développement ». De son côté, le pédopsychiatre Stéphane Clerget assure que « Quand il vient au monde, le bébé humain est très immature et dépendant. Comme d'autres mammifères, il supporte très mal d'être seul. Or, il n'a que ce moyen pour exprimer son mal-être ».

Calmer bébé : des méthodes plus ou moins efficaces

Pour réussir à calmer le petit être, les parents ont essayé d’innombrables techniques. A part les bercements, les promenades en voitures ou en poussette et les balades dans toutes les pièces de la maison, des spécialistes ont développé des méthodes plus radicales. En 1990, le pédiatre américain Richard Ferber conseille aux parents de bébé de plus de 4 mois de le laisser pleurer dans son lit sans le prendre. Mais les spécialistes actuels comme Gremmo-Feger ne sont pas du même avis car « Le pleur est un signal, une sorte de sirène biologique, dont la principale fonction est d'attirer l'attention et de créer des liens d'attachement ».

Promenade de bébé : un nouveau système de vigilance pour éviter les oublis

Récemment, un papa a oublié son enfant dans une voiture fermée. Victime de déshydratation, la petite fille de 6 mois a succombé après 8 heures d’exposition au soleil et le père risque les peines encourues en cas d’homicide involontaire.

En réaction à ce drame, un groupe d’étudiants de Vrij Technisch Institut (VTI) à Furnes ont créé un nouveau système de vigilance contre la chaleur. Il s’agit de réduire le risque d’oubli et d’inattention des parents trop souvent préoccupés par leurs problèmes d’adultes et qui en oublient l’existence de leurs enfants. Dans leurs éditions du 27 juillet, les quotidiens de standaard et Het Nieuwsblad ont confirmé que ce système automatique de vigilance contre la hausse des températures est adapté à toutes les voitures.

Techniquement parlant, ce système est muni de capteurs sensibles à une hausse anormale de la température et permettra de sauver la vie des bébés oubliés dans les voitures lors des périodes de grande chaleur. Pour le cas du drame de la fillette de 6 mois, le père a oublié de l’emmener à la crèche et l’a laissée dans une voiture à vitres teintées et insonorisée laissée dans un parking du domaine militaire d’Evere. Des détails qui n’ont pas permis aux passants de remarquer l’existence de la fillette.

Parce que l’oubli est humain, le nouveau système sera très utile et efficace. Après avoir détecté une grande chaleur, il déclenchera toute une série de mesures préventives telle l'alarme, les feux, les ventilateurs et fera en même temps baisser les vitres.

Vacances : quand bébé est du voyage

Avec l’arrivée des vacances, la petite famille commence à faire les valises. Pour chaque membre de la famille, maman fait tout pour emporter l’essentiel et s’en sort plutôt bien. Ce n’est pas forcément le cas avec les enfants en bas âge. Voici quelques astuces pratiques pour alléger les bagages pour les bébés de moins de 12 mois.

Des matériaux simples pour les vêtements
Pour alléger la valise, misez sur les vêtements simples en coton ou en basique ; En effet, les body, les tee-shirts et les pantalons à élastiques sont très confortables pour le bébé et leurs lavages sont très faciles. Pour éviter les coups de soleil très nocifs pour les bébés, évitez les débardeurs qui exposent trop les épaules de votre bout de choux. Enfin, apportez des gilets en laine, un pyjama bien chaud et une gigoteuse de mi-saison pour prévoir les coups de fraîcheur.

Pour la trousse à pharmacie du nouveau né, privilégiez les échantillons de produits indispensables pour les toilettes de tous les jours : crèmes anti-érythème fessier, sérum physiologique, antiseptique doux, thermomètre électronique rectal, paracétamol en sirop, solutions de réhydratation pour les diarrhées et crèmes apaisantes pour les piqûres d’insectes. Pour les conjonctivites, un collyre antibiotique est l’allié idéal car les yeux des enfants sont très sensibles aux sables et au soleil. Enfin, il est facile de trouver les traitements de base pour les bébés mais cela dépend de votre destination.

Un plan anti-coup de soleil
Parce que les bébés sont très sensibles au soleil, il est indispensable d’investir dans une tente anti-UV ou un parasol de poussette pour les promenades de bébé. Pour les sorties à la plage, il faut au minimum des bobs, des lunettes de soleil en bandeau avec des verres incassables, et des couches de bain jetables ou lavables aux propriétés anti-fuites.

Origami, une nouvelle poussette hi-tech pour promener bébé !

Pour les parents et futurs parents férus de nouvelles technologies, une façon ludique et geek de promener votre bébé. Développée par la société américaine 4Moms, l’appareil baptisé Origami sera doté de fonctionnalités étonnantes... pour une poussette !

En effet, la poussette se plie et déplie grâce à une simple bouton qu’il suffit de presser, le tout en quelques secondes seulement. Plus intéressant encore, Origami sera doté d’une batterie qui se charge lorsque la poussette roule, et qui peut ensuite alimenter une prise USB, utilisable pour recharger le smartphone des parents, par exemple.

Autre innovation de taille sur cette poussette : la présence d’un écran LCD qui fournira diverses informations pratiques aux parents, telles que la distance parcourue, le poids du bébé ou l’état de chargement de la batterie. Enfin et non des moindre, la poussette sera doté de deux éclairages à l’avant, idéal pour les promenades en fin de journée !

Origami a tout d’une poussette hi-tech, la conception est à base d’aluminium et de plastique alliant légèreté et résistance, sans oublier les porte-gobelets, solution pratique pour rafraîchir parents et bébé en été.

Mais la technologie a un coût : la poussette Origami est proposée à un prix de 850 dollars (environ 635 euros) et sera disponible au mois de janvier 2012.